Catégories
Home_sweet_home

Françoise et la couleur plate

Françoise G. couleur
Françoise G., « Produits de première nécessité ».

Dans cette peinture au titre laconique « Produits de première nécessité », et datant du début du confinement, Françoise G. s’inspire d’emballages alimentaires. Son intérêt porte sur leurs illustrations assez générales, qui tentent d’associer une géographie au produit. Françoise se débarrasse habilement des injonctions de l’écrit ( les “marques” ), nous laissant percevoir la couleur et les formes, et quelques restes de codes-barres ou de chiffres, assez discrets pour ne pas déclencher une lecture réflexe.

Le pop s’impose par la couleur : l’utilisation des primaires jaune/cyan/magenta, teintes de base de l’imprimerie, est parfaitement justifiée et ironique. Ces illustration d’emballages sont conçues pour être plates, simples et se faire voir du consommateur. Pas pour présenter de la profondeur voire susciter la réflexion en créant des ambiguïtés. C’est donc le multicolore qui est mis en oeuvre pour rythmer gaiement tout ça, et Françoise en tient compte en combinant ses fragments d’emballages.

Tout ce qui pourrait être sombre est banni de ces illustrations ( à part un fragment de forêt ). Ceci renvoie à la peinture du XXe siècle après l’impressionnisme et le fauvisme, qui veut remplacer le clair obscur (passage du clair au sombre dans un monde éclairé par le soleil, volume des corps et des objets) par les contrastes de couleur (l’ombre du palmier est plus rose que sombre). On peut penser au Henri Matisse de la période marocaine ou aux intérieurs méditerranéens de Pierre Bonnard, passionnés par la couleur réfléchie par la lumière très vive, à laquelle l’un et l’autre donnent beaucoup de profondeur.

C’est cette couleur particulière, aplatie dans des illustrations alimentaires, où collines verdoyantes, collines de riz et collines de semoule se fondent dans un univers de formes rondes et de courbes, qui semble intéresser ici Françoise G.

D’ailleurs, dans un autre travail, elle étudie l’option opposée : laisser revenir le clair obscur.

Album « Home_sweet_home, Covid 19 »

 

 

 

Catégories
Home_sweet_home

Ronan et couleurs

Ronan M.
Ronan M.- Belle déclinaison de couleurs du terrain et de la végétation, des nuances du ciel

 

Ronan M.
Ronan M.- Bonne idée de s’être débarrassé du contour noir qui imposerait une couleur de plus, pas très subtile, alors que ce « vide » blanc variable laisse bien mieux s’exprimer la couleur. Celle du fond remplit très bien sa fonction entre verts et violets. Dans une palette traditionnelle c’est une « terre d’ombre naturelle ».

Vers l’album général