Catégories
Porteurs Références Sujet

Kiki Smith chez Lelong

Kiki Smith était dans les illustrations du nouveau sujet « Porteurs ». Elle est aussi en exposition à la galerie Lelong (Paris).

https://slash-paris.com/articles/kiki-smith-galerie-lelong-co-matignon

Catégories
Anime Sujet

Faisons bouger le dessin !

Concours de dessins animés !

Emile_Cohl _1908_Fantasmagorie
Emile Cohl, 1908 « fantasmagorie », premier dessin animé
Voir

Vos téléphones sont capables d’exporter de petites animations courtes.

Travaillons dans l’esprit du gif animé * sur le web : des séquences courtes, avec un mouvement simple, calculées pour se « boucler ». La fin du l’animation coïncide avec le début, créant par répétition un mouvement perpétuel.

* .gif est un format d’image assez ancien, revenu à la mode ces dernières années. C’est un format « image » qui peut contenir une image fixe simple, mais aussi plusieurs images. Il devient alors un format animé automatique en boucle qui répète la lecture à l’infini.

A la base une animation est une suite d’images fixes, dont chacune est affichée successivement un temps court (cf. flipbook).

Comme toujours au début « gribouillez » des recherches d’idées (« Qu’est-ce qu’il serait intéressant d’animer? Quel mouvement ? »). L’idéal serait une douzaine d’idées différentes que vous ne développerez peut-être pas toutes. La première idée est rarement la meilleure (néanmoins cela arrive), d’où l’intérêt d’en trouver plusieurs et de choisir ensuite .

Si vous n’avez pas d’expérience, commencez par la plus simple. 

1 ) Choisissez une idée et dessinez les différentes étapes du mouvement. Veillez à choisir au début une technique qui « marque » bien, et pas trop de nuances : l’appareil photo voit moins bien que l’œil humain, il est moins souple.
Le plus simple : feutre sur papier.

2 ) Photographiez les dessins avec votre téléphone ou un appareil photo.
Format : dans les « tailles » de photos disponibles, choisissez le moins de pixels possible (  > 320 < 1080 ) .
S’il y a beaucoup de blanc, surexposez un peu la photo ( Laisser entrer plus de lumière que l’appareil ne le fait en automatique ) pour avoir un fond bien blanc. Chaque image n’apparaîtra qu’une fraction de seconde, c’est la continuité du mouvement qui sera perçue en priorité. Les petits défauts locaux deviennent un charme un peu sautillant, comme dans les premiers films.

3) Sélectionnez les photos et partager/exporter sous forme de animation.gif, ou de vidéo.MOV.
Sur android je sélectionne les images, je « partage », et comme il y en a plusieurs, j’obtiens un anime.gif .
Les iphones préfèrent faire des vidéos (.MOV) mais avançons comme on peut. Visitez les réglages pour voir les différentes possibilités. S’il y a le choix, préférez le gif. Si le résultat est stocké quelque part sur le web, enregistrez l’url.

Si vous avez une adresse mail google, vous disposez avec d’un compte photos.google.com, capable d’assembler en animation les photos uploadées.

Vous trouverez sur le web d’autres sites qui peuvent assembler en gif ou video les images que vous fournissez.
Il y a de nombreuses applications pour téléphone également, mais, en général, le téléphone a une solution maison, généralement depuis la galerie d’images.

La qualité du mouvement est l’élément le plus important. Trop d’histoire, de scénario est un défaut intellectuel fréquent, qui peut aller jusqu’à faire un diaporama (succession d’images fixes) en croyant faire une animation.

Il peut être utile de « caler » l’appareil photo pour que le cadrage reste le même entre les prises de vue.

————————————————————————————

Quelques exemples de travaux d’élèves d’années précédentes

https://edu.polguezennec.fr/ba/mer1330gifs/index.html

————————————————————————————

L’album de cette année commencé avec le groupe du mercredi

https://photos.app.goo.gl/H7ZRgtrNBnvkyCgc8

————————————————————————————

illustration avion Michel Gondry

Un article de francetvinfo.fr consacré à une animation de Michel Gondry sur une chanson de Serge Gainsbourg, et surtout le « making of » où l’on voit l’atelier de l’artiste et la simplicité de son dispositif.

À voir aussi :

William Kentridge dessins animés au fusain sur une seule feuille de papier.

« Muto » direct sur le mur sur blublu.org


On peut aussi faire directement les images fixes en photo ( voir l’animation d’une clef usb qui tourne. ) 

Ceux qui savent se servir des applications de dessin peuvent préparer les images directement sur téléphone ou ordi, bien entendu. 

On peut aussi photographier de petites installations évolutives, bricolées, en volume, sur une table ou au mur.

Il n’y a pas de limites.

Enfin ceux qui enregistrent au format video (.MOV) peuvent ajouter du son. Bien sûr, il vaut mieux avoir une bonne boucle sonore, qui fonctionne bien avec l’image, ce qui implique des recherches, de la précision de découpage, et nous entraîne déjà assez loin…
On trouve aussi sur le web des sites où l’on peut créer de la musiquette avec des instruments simples, dont on peut récupérer la bande sonore ( music.mp3 en général).


 

 

 

 

Catégories
Porteurs Sujet

Sujet porteur

Gustav Vigilant Oslo
Gustav Vigeland Oslo PG
Kiki Smith carrier
Kiki Smith carrier
Portement de croix
Portement de Croix, André Buy (1762-1839), St-Fortunat, St-Didier-au-Mt-d’Or, Rhône, France

Ce nouveau sujet commence par une projection d’images diverses, d’époques variables, qui toutes représentent quelque chose (être, objet) portant quelque chose (être, objet…).

Télécharger le dossier d’images. Les fichiers sont nommés du nom de l’auteur, ce qui vous permet d’élargir votre connaissance de cet artiste. Cet ensemble n’est en rien exhaustif, vous aurez certainement envie d’y ajouter d’autres références ou trouvailles.
La projection sera re-proposée à chaque cours en visio pour approfondir la question.

En suivant l’inspiration de Gustav Vigeland (actif ~ 1900-1943) ou de Kiki Smith ( fin du XXe ) focalisées sur l’expérience du corps et la réflexion qui en découle, porter un être ou un objet est une expérience sans doute générale ( chacun est concerné ), et probablement immémoriale : partagée dès les débuts de l’humanité.
Même ironiquement ramenée au monde des objets modernes par Bertrand Lavier (un frigo comme oeuvre sur un coffre fort comme socle) cette superposition trouve encore des relations avec les domaines cultuels, magiques, où les gestes symboliques d’élévation ( ostie ), de présentation ( aux hommes ou aux dieux ) qu’on hésiterait à qualifier de « portage » mais auxquels se relient les multiples « portements de croix » de l’histoire de l’art, et le « port » du chapeau, de la couronne, d’épines ou royale, ou autres instruments d’humiliation ( bonnet d’âne, « vache » en Bretagne ) ou de puissance ( armes ) et symboles en tous genre sous le règne, la protection ou l’empire desquels on se place, y compris du langage, sous lequel on peut défiler ( art&language ).

Sous quelle forme ce sujet peut vous intéresser ? C’est ce qu’il faut trouver. Mettre quoi sur quoi ?
Une longue suite préalable de recherches et d’expériences (au moins une vingtaine 😉 * est souhaitable autour de cette idée, sous forme de dessins simples, voire de gribouillis, notes ou simples essais, avant de commencer à sentir sous quel angle il sera intéressant, pour vous, de traiter ce sujet. Sauf « coup de foudre », la réponse viendra du travail. C’est un sujet de fin d’année, qui vous permet de ressaisir tout ou partie des différentes questions abordées.

*Picasso monta à 500 en préparant les « Demoiselles d’Avignon »


Brigitte C. ajoute aux références Augustin Rouart, issu d’une dynastie de peintres liés à l’impressionnisme.“

… et en voyant la peinture de Ronan j’ai pensé aux huiles de Augustin Rouart , il y avait eu quelques toiles à Pont-Aven , à l’époque où les musées étaient ouverts …

Augustin Rouart, Lagrimas y penas, 1943, huile sur toile - collection particulière.© Philippe Fuzeau

Augustin Rouart, Lagrimas y penas, 1943, huile sur toile – collection particulière © Philippe Fuzeau sur le site de Télérama

https://www.telerama.fr/scenes/les-rouart-le-virus-de-la-peinture-de-pere-en-fils,122605.php

Catégories
Sujet

Confi #3

Brigitte C.
Brigitte C.

Et nous voilà au confinement #3 ! Qui l’eût cru il y a un an ? Pas moi. On est comme les marins de Christophe Colomb avant d’apercevoir les côtes de l’Amérique.

Les cours adultes continuent en visioconférence à l’heure du cours, avec les sujets de travail commencés, projections etc . Les cours jeunes passent également en visio à l’heure du cours.

Les élèves se préparant aux examens d’entrée en écoles d’art ont envoyé leurs travaux et dossiers, ils sont désormais « libres » et on va s’employer à faire bouger le dessin .

Tous les sujets s’ouvrent à tous, sans distinction d’âge, de niveau ou de spécialité (voir Menu). Chacun peut contribuer aux albums, qui remplissent la même fonction que l’accrochage en fin de cycle de travail, à l’atelier : confrontations, échanges, lectures, regard, commentaires, mise en partage du travail de création… Cette communication possible entre élèves de groupes différents est une exclusivité de la situation de confinement 🙂

Nouveaux albums « Anime » pour les dessins qui bougent et « Figures libres » pour travaux individuels indépendants des sujets…

 

Catégories
Marges Sujet

Marges

Nouveau sujet orienté peinture et couleur. La peinture car il va s’agir d’expérimenter une superposition de couches. La couleur car il va s’agir que chaque couche ait une couleur différente, laissant voir, deviner, percevoir, sentir, la puis les couches d’en-dessous.

Nouvelle manière de mélanger les couleurs en créant une profondeur.

Ce qui va vous permettre d’affiner les réglages d’opacité ou de transparence, de saturation, d’épaisseur, de texture, fluide ou grasse, fine ou épaisse.  l’aspect matière de la peinture.

Il faut ménager, de chaque couche recouverte, une «zone témoin» qui en laisse la couleur visible. 

Ceci est une structure de travail destinée à guider les débutants pour que le résultat leur laisse ressentir quelque chose. C’est un peu simpliste, mais facile à comprendre. Je vous conseille de commencer avec des couleurs contrastées, ensuite d’affiner les mélanges.

La pratique, l’expérience, va vous indiquer progressivement comment vous voulez laisser subsister cette zone témoin : fine, large, une simple bande de « non peint » laissant voir la couche d’en dessous, ou une forme, un rectangle, un rond, une feuille, une silhouette… Cela dépendra peut-être aussi de la couleur choisie pour la couche supérieure. Pour favoriser ce processus, je conseille des formats assez petits, ce sera plus facile ; sur papier, vous veillerez à vous arrêter de peindre avant d’avoir atteint le bord de la feuille (vous pouvez tracer un rectangle au crayon pour vous donner une limite avant de peindre).

Eric Provenchères garde comme « zone-témoin » une étroite bande où se laisse voir la couleur d’en dessous. Une aussi simple règle du jeu va vous permettre d’improviser au fur et à mesure, au ressenti visuel de la couleur 1, de décider de la couleur 2. Etc…
( Site de l’artiste | article sur art.icle.fr)

Eric Provencheres grande foliole
Eric Provencheres « grande foliole »

On peut prendre comme « exemple » de recouvrement comme principe, le travail de Éric Provenchères mais il ne s’agit pas de l’imiter. Au cours de la présentation de ce sujet j’ai également évoqué les « caviardages » de Jean Michel Basquiat, recouvrements qui se donnent comme nouvelle forme et nouvel espace dans le tableau.

Untitled (Pollo Frito) (detail),1982 by Jean-Michel Basquiat sur le site index-magazine.com
Untitled (Pollo Frito) (detail),1982 by Jean-Michel Basquiat sur le site index-magazine.com

Enfin, en remontant encore le temps, on peut regarder un précurseur, Hans Hofmann, dont le tableau se construit par recouvrements.

Hans Hofmann, photograph by Arnold Newman, 1960, sur Encyplopedia britannica
Hans Hofmann, photograph by Arnold Newman, 1960, sur Encyplopedia britannica

Si vous me transmettez des images, une certaine qualité de prise de vue est nécessaire (puisque l’ »image », cette fois, c’est la matière picturale). Préférez un matin lumineux à une fin d’après-midi à la lumière artificielle, stabilisez l’appareil…


Voir l’album « Marges »


 

Catégories
corps Références Sujet

Sujet : “ Corps ”

Le nouveau sujet proposé s’intitule « Corps ». Comment évoquer, représenter, faire ressentir ? Tout ? partie? Dans quel contexte, sous quelle forme ? Comment traiter le sujet ? Qui propose quoi sur la scène artistique actuelle ? Dans l’histoire ? N’hésitez pas à chercher des références, faire de nombreuses petites recherches et projets vagues avant de vous lancer en grand, pour vous donner le choix. Quelle proposition ferez-vous sur ce sujet ?
Quelques références sont toujours utiles, projections de bonnes réponses extraites de l’histoire de l’art et de l’actualité récente, les 26-27 janvier, 2-3 février en visioconférence à l’heure du cours.
Ensuite selon demandes (me laisser un peu de temps pour la mise au point).
[Voir l’album des travaux]

The dead Christ and three mourners, by Andrea Mantegna
Andrea Mantegna, Le Christ mort, 1474, Brera Milan, Wikimedia Commons
Pablo Picasso Frukost i det grona detalj 
Picasso, déjeuner sur l'herbe, 1962, Skeppsholmen, Stockholm, Sweden (detail), Wikimedia Commons
Claire Tabouret Nantes pg
Claire Tabouret Nantes 2019 ©pg