Texts in Space

Notes

Cette année-là, siglage, marquage, branding, étiquettes atteignirent des sommets. On évoluait dans un nuage de tags. Chapeaux, vêtements, ceintures, sandales, lunettes, chacun allait aussi chargé qu'un coureur automobile. Enfants, jeunes, vieux, tous ressemblaient à des stands publicitaires. Des parents d'âge moyen, à la silhouette alourdie, poussant leurs voitures d'enfants, arboraient en plus les tatouages guerriers qu'ils s'étaient fait faire au temps de leur jeunesse rock français. L'espace bruissait littéralement de marques, textes, titres et injonctions; je pris plaisir à le dessiner. Un ami qualifia ces dessins de néo Pop. Puis ce pic de harcélement visuel diminua ensuite, et le sujet s'épuisa de lui-même. Les publicitaires avaient dû s'apercevoir du profond ridicule de cette pratique, ou de son caractère contre-productif. A l'époque de la conquête de l'Ouest, le branding correspondait au marquage des troupeaux au fer rouge, puis par extension à tout "marquage" de type commercial.)

Fermer

03

Text in space Text in space Text in space Text in space Text in space Text in space Text in space Text in space

04

Text in space Text in space Text in space